Le taux de rebond est l’un des métriques les plus utilisés par les développeurs et autres web marketeurs dans l’analyse de leur site. Cette donnée est considérée comme le métrique de référence pour comprendre la pertinence d’une page. Nous allons définir ici sa vraie nature, ainsi que sa fonction première.

Le taux de rebond représente le pourcentage de visiteurs qui n’ont visité qu’une seule page du site (page sur laquelle ils sont arrivés).

Le taux de sortie comptabilise le nombre de visiteurs ayant vu une page, et le nombre de visiteurs pour qui cette page a été la page de sortie.

Cela veut dire que lorsque vous analysez le taux de rebond d’une page, le métrique ne prend pas en compte les internautes qui arrivent d’une autre page de votre site, ou ceux qui iront par la suite sur une autre page de votre site, éléments que mesure le taux de sortie. Le taux de rebond permet donc de mesurer la capacité d’une page à orienter l’internaute vers une action sur la page : mise au panier ou demande de contact.

Ceci étant, un taux de rebond important n’est pas nécessairement très grave. Il faut aussi comprendre l’interêt et l’utilisation du contenu pour l’internaute. Une page informative, affichant un numéro de téléphone ou une adresse disposera logiquement d’un taux de rebond important. Par ailleurs, une page affichant un produit et son prix peut être pourvue d’un taux de rebond conséquent : il peux s’agir d’une phase de recherche ou d’analyse des prix par l’internaute.

Il faut donc toujours garder en tête le contenu de la page analysée, et idéalement croiser ce métrique avec le taux de sortie vu plus haut.

Que faire face à mauvais taux de rebond ?

Comme évoqué, il faut déjà s’assurer que ce taux de rebond n’est vraiment pas normal. Dans le cas où vous êtes certains de la pertinence de votre mauvais taux de rebond, plusieurs actions peuvent être mises en place.

Vous pouvez enrichir la dite page, avec des contenus incitant l’internaute à se renseigner sur d’autres éléments, à vous découvrir vous, votre blog, des produits similaires… Le mieux reste encore l’A/B testing, qui vous permettra d’alterner l’affichage de votre ancienne page en concurrence avec sa nouvelle version, pour mesurer l’amélioration des performances d’une page à l’autre. Google Analytics vous permet également d’analyser le temps de chargement de vos pages : il se peut que de nombreux internautes quittent votre site avant même d’avoir vu son contenu.

Gardez toujours en tête que l’analyse d’un métrique unique sous Google Analytics est biaisée. La précision de votre analyse tiendra dans votre capacité à pondérer certaines informations par d’autres, pour vous assurer de la pertinence des conclusions que vous en aurez retiré.

A propos de l'auteur

Performance manager chez 43 Degrés Certifié Google Adwords, Google Analytics, Google Shopping Calé aussi en SMO (Facebook Ads, Instagram...)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.